Fils RSS pour les
Articles
Commentaires


Crédit image : Christian Chaplin photographies

 

Ah Jeanette Cloum… Ce nom évoque immédiatement un monde de couleurs et de vie  … Celui de Marie-Laure Baudet qui s’applique à créer un univers bien déterminé "pour Jeanette" comme elle dit. Je l'ai d'abord croisée au salon Grain de Sel en novembre dernier, avant de la recroiser à la dernière expo-vente d'Hôtel Bohême en mars. Quand j’ai commencé le blog il y a six mois, le nom de Jeanette Cloum raisonnait déjà dans le monde de la création parisienne. Je pensais que la jeune femme avait créé sa marque il y a un moment.  Mais pas du tout ! Jeanette Cloum est née il y a un an. Même si sa créatrice a travaillé une année en amont pour lancer sa marque, aidée par une couveuse d’entreprise. Car Marie Laure Baudet a souhaité faire les choses correctement. Si elle peut '"se laisser porter" me dit-elle,  reste qu'elle a l'air de savoir parfaitement où elle va et ce qu'elle veut !

 

 

Cette jeune femme de 27 ans, qui s’est perdue en fac de littérature étrangère pendant deux ans a ensuite intégré LISAA. Un an de prépa et deux ans de spécialisation en design textile. "J’ai toujours été manuelle mais mes parents voulaient que j’ai un vrai travail ! La création ne leur parle pas, ce n’est pas un schéma qui entre dans leur mode de vie et de pensée. Pourtant, mon père est lui-même un excellent dessinateur mais je pense qu’il n’a pas eu l’audace d’en faire quelque chose, considérant que ce n’est pas un vrai métier". C’est donc avec le soutien de sa grand-mère et de son grand-père qui avait placé de l’argent pour elle que la jeune fille intègre la prépa de LISAA. C’est d’ailleurs avec sa grand-mère que Marie-Laure Baudet a découvert la couture. "Nous allions au marché Saint-Pierre, et elle m’a aussi appris qu’on peut toujours faire quelque chose avec un bout de tissu.D'ailleurs elle est très friande de découvrir mes nouvelles créations quand je la vois".

 

 

Le design textile s’est ensuite rapidement imposé à Marie-Laure qui se spécialise en décoration. "J’aime beaucoup la mode, j’aime la regarder et la porter, mais je ne me sens pas dans mon élément. Ce qui me plait davantage, c’est le travail de la matière, les graphismes, les motifs". Dès sa sortie d’école, Marie-Laure Baudet pense à créer une entreprise de décoration pour enfants avec l’une de ses amies. Mais le projet n’aboutit pas.

 

 

Alors elle commence un stage d’assistante styliste à Marie-Claire Maison, à l’issu duquel elle est embauchée pendant un an. "Au cours de ce travail, je voyais énormément de choses que j’avais envie de créer moi-même, mais dès que je rentrais chez moi, il m’était impossible de m’y mettre.  J’étais bloquée". A la fin de son CDD, Marie-Laure Baudet ne se sent plus légitime pour postuler en tant que designer-textile, n’en ayant pas fait depuis la sortie de LISAA. Son envie de lancer sa marque revient au galop, et la jeune femme se lance. ""Un gentil monsieur de Pôle Emploi a eu la bonne idée de m'orienter vers ce système  de création d'entreprise, ce qui m'a convenu parfaitement. Avec la couveuse d’entreprise, ça a été facile. On apprend plein de choses et on peut tester la viabilité de sa boîte pendant un an".

 

 

Et voici qu’apparaît Jeanette Cloum. "Je voulais absolument un nom et un prénom pour que les gens puissent identifier la marque. J’ai choisi Jeanette pour le côté rétro, et Cloum pour la sonorité. Mais ça a mis très longtemps !". Et Marie-Laure fait tout pour créer un univers bien spécifique qu’on lui reconnaît désormais. "Des couleurs récurrentes comme le vert-jaune-pistache-anis, ou le bleu-vert-céladon, et des touches de fluo, tel le rose par exemple. Je donne naissance à Jeanette au fur et à mesure, comme une petite pousse !". Mais la créatrice est constamment à l’affût de nouveaux tissus, sur les marchés à Paris, sur internet mais pas que… "J’ai aussi des tissus suédois… J’aime avoir des tissus originaux". Marie-Laure aimerait trouver davantage de temps pour s'inspirer en allant voir des expos, des films, qu'elle concède avoir beaucoup négligés ces derniers temps, vivant au gré des expo-ventes, et par conséquent de la production qui va avec. "J'essaie de planifier mes journées, mais je m'en mets toujours trop. Le soir, je regarde la télévision en cousant, car j'ai du mal à m'arrêter de travailler".

 

 

Si certains de ses clients achètent des créations pour leurs enfants, il y a aussi des adultes qui craquent (je ne cite personne :)).Certes, il y a les tours de lit, les guirlandes, les cadres en tissus, les barrettes… mais il y a aussi les plaids, les coussins, les colliers en tissus, les headbands qui passent très bien chez les ‘grands’.  "Je n’avais pas envie de me cantonner à l’univers enfant même si c’est ludique, rigolo. Il y a des choses qui passent très bien dans des intérieurs un peu loufoques, ou tout simplement moins conventionnels". (Je confirme, les coussins de Jeanette Cloum posés sur mon canapé font fureur auprès de mes amis !).

 


Un an après la création de sa marque, Marie-Laure Baudet ne vit pas encore de ses créations. Tous les weekends, et ce depuis 11 ans, elle travaille sur des marchés en tant que vendeuse pour pouvoir assurer son loyer. Elle aimerait être davantage distribuée en boutique, pour l'instant elle est présente dans quatre, mais n’aspire pas à avoir la sienne. "Les contraintes de temps sont trop importantes, je pencherais davantage pour un atelier-boutique. Mais une distribution dans des boutiques me convient tout à fait. J’adorerais faire le salon Maison et Objet !".

 

Et vous, vous aimez le monde de Jeanette Cloum ? Qu'en pensez-vous ?

Auteur : Agathe Descamps
Nb posts : 215
Tous ses posts

14 réponses to “Parenthèse enchantée et colorée avec les créations en tissu de Jeanette Cloum”

  1. J’adoooore, j’aiiime les miroirs , ils sont juste trop beau 😀

  2. Merci pour ces gentils commentaires! Se prêter au jeu de l’interview était un peu bizarre, pas l’habitude, mais le résultat est vraiment sympa, merci encore Agathe!

  3. powings says:

    Je ne connaissais pas du tout et c’est très sympa !

    • Agathe says:

      Hello Powings ! C’est super en effet ! Ravie de te l’avoir fait découvrir ! C’est la vocation du blog 🙂 ! Bonne journée !

  4. Elo03 says:

    Moi j’adore !

  5. sipora says:

    Son visage reflet la joie de son savoir faire, quelle belle découverte !

  6. ViRginiE says:

    Merci pour cette découverte!
    Un univers comme j’aime!

  7. MissBavarde says:

    Je me souviens d’elle à Hôtel Bohème et pourtant vu le monde c’était pas gagné que je me souvienne de tout le monde… se sont ces couleurs que j’ai retenues surtout 🙂 comme quoi elle marque les esprits

    • Agathe says:

      Oui, et il faut reconnaître que son stand est l’un des plus aboutis je trouve… On entre vraiment dans un univers 🙂 Bonne journée Miss Bavarde !