Fils RSS pour les
Articles
Commentaires

J'ai flashé sur les bijoux Little Woman Paris il y a longtemps, c'était à l'expo-vente 200 Bagues, 20 créateurs, organisée par la Galerie Goutte de Terre l'année dernière. Mais je n'ai jamais eu l'occasion de rencontrer Catherine Renk, la créatrice qui se cache derrière Little Woman Paris, pour qui, a en voir la lumière qui émane de ses bijoux, la couleur est source d'inspiration et de création. La créatrice m'a recontactée quand j'ai lancé l'appel pour la nouvelle rubrique "Un créateur une création" où un créateur offre l'une de ses créations aux lecteurs de Parlons Création. Nous y sommes enfin. Mesdames et Messieurs, je vous présente Catherine Renk.

Catherine Renk a une voix douce, enfantine presque. Dans son atelier de Saint-Maurice, duquel elle peut admirer le bois de Vincennes, la créatrice, 46 ans et deux enfants, créé toute la journée. Ancienne designer textile, comme beaucoup de créatrices, Catherine Renk a commencé par faire des bijoux de temps en temps, pour elle, ses amies et sa famille. Pâte à modeler, pâte fimo, plastique fou, jusqu'au jour où elle créé une spirale en métal qui sera déposée dans une boutique. Poussée par son frère, la nouvelle aventure de Catherine Renk peut commencer. C'était il y a 20 ans.

Les choses se sont ensuite rapidement enchaînées. Catherine Renk commence directement avec Première Classe, salon destiné aux professionnels, où les Japonais ont un coup de cœur pour ses créations et lui achètent toute sa collection. "A l'époque se souvient-elle, 90% de mon chiffre d'affaires était issu du Japon". Little Woman Paris est distribuée dans une cinquantaine de points de vente dans le monde, et paradoxalement, c'est à Paris qu'elle est le moins présente, excepté au Bon Marché, qui la suit depuis ses débuts.

La couleur, les couleurs, c'est le truc de Catherine Renk. Lumineux, flamboyants, jamais identiques à une nuance près, les bijoux de Catherine Renk sont comme des bonbons acidulés qui adoucissent les journées un peu grises. Remarquables mais jamais imposants, ses colliers, sautoirs, bagues et boucles d'oreilles peuvent par leur couleur donner un autre ton à votre tenue. Et Catherine Renk s'emploie à chaque fois à trouver LA couleur qui correspond à ce qu'elle a imaginé, "quitte à refaire faire trois fois le ton" parce que ce n'est pas exactement ce qu'elle voulait.

Catherine Renk travaille avec un doreur, un soudeur, un fondeur et un émailleur. La plupart de ses bijoux sont en étain, même si elle utilise également un peu de laiton découpé et de l'argent massif. La créatrice créé son bijou de A à Z : "je n'achète pas de pièce finie sinon ça ne m'amuse pas, j'ai besoin de partir de rien et d'obtenir au fur et à mesure une couleur, une forme, une matière".

Il y a deux ans, la passion pour la photo de Catherine Renk l'a amenée à retravailler le textile, en  l'occurence la soie. Elle propose donc quelques foulards numérotés qu'elle peut aussi faire sur commande, avec votre propre photo. Et ses inspirations ne s'arrêtent pas là, puisque si la créatrice en avait le temps, elle se lancerait dans la décoration mais pour cela il lui faudrait "des semaines doubles", alors elle garde cette envie dans un coin de sa tête.

Catherine Renk sera présente sur plusieurs expos-ventes en décembre, et elle organise une vente-privée chez elle tous les weekends de décembre. Toutes les infos sur ses déplacements et ses ventes ici.

Vous aussi vous aimez les bijoux Little Woman Paris ? Ça tombe plutôt bien, puisque Catherine Renk vous offre une bague ronde, carrée ou ovale de la couleur de votre choix ! Vous pourrez choisir l'émail parmi la gamme de couleurs très vaste de Little Woman Paris.

Pour la recevoir, rien de plus simple 

Un petit tour sur le site Little Woman Paris, choisissez votre bijou préféré et laissez un petit commentaire avec le lien du bijou sur Parlons Création en nous disant pourquoi il vous plait autant.

Devenez fan des pages Facebook de Little Woman Paris  et de Parlons Création en suivant ces deux liens et en cliquant sur "J'aime".

Et vous pouvez multiplier vos chances en partageant le concours sur Facebook et sur twitter, et dans ce cas, signalez-le dans votre petit commentaire !

Les résultats seront publiés jeudi prochain sur la page Facebook de Parlons Création

Bonne chance !

Vous êtes créateur ? Vous voulez participer à "Un créateur, une création" pour vous faire connaître  ? Contactez-moi via parlonscreation@gmail.com 🙂

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Cela fait un petit moment que ces pêle-mêle ont été faits et offerts. Et je suis assez fière, car ils ont fait sensation ! Mais je vais aussi pouvoir vous dire ce qu'il ne faut pas faire (et que j'ai fait 🙁 ) pour qu'ils soient parfaits.

Quand j'avais rencontré Adeline Klam l'année dernière, la créatrice m'avait offert un joli pêle-mêle moderne, tout en longueur. Depuis il est en face de mon bureau, mais je dois reconnaître qu'après un an, on ne voit plus trop le joli papier japonais !

Il y a un an aussi, j'avais trouvé des plaques métalliques et des aimants super puissants (assez hallucinants la force qu'ils ont !), au salon l'Aiguille en Fête chez Passion Aimants. Je ne suis vraiment pas déçue :  la plaque métallique se découpe facilement (ciseaux), attention toutefois aux petits fils qui restent après le découpage, je vous conseille de les limer.

Bon, ce tuto est un peu confus, mais en même temps, si j'ai réussi à le faire, vous n'avez aucun souci à vous faire !

Je résume.

Ce qu'il vous faut :

  • Une plaque métallique (avec une plaque, j'ai fait quatre pêle-mêle, un peu plus larges que ceux de Adeline Klam pour qu'on voit le papier). A découper avec des ciseaux.

 

  • Des aimants (les ronds en couleurs viennent de chez Adeline Klam). J'ai mixé les aimants classiques avec les colorés, et j'en ai mis 6 par pêle-mêle, mais je pense que huit c'est bien aussi car sur le mien j'en utilise huit. Trop d'aimant va inciter à mettre trop de photos, et on ne verra plus le joli papier.

 

  • De la colle basique et une paire de ciseaux

 

  • Du joli papier, japonais ou tout autre papier qui résiste à la colle 🙂 Avec des longues feuilles, c'est plus simple, mais vous pouvez aussi mixer les papiers

 

  • Du masking tape pour finir les contours du verso et masquer les coupes parfois imparfaites du papier. Surtout utile quand on mixe les papiers, ça fini parfaitement. De préférence, choisir des couleurs assorties au papier !

 

  • Une petite attache (ou au choix, rien du tout, vous pouvez aussi faire un trou dans la plaque ). Ayant oublié et ne voulant pas abîmer le papier, j'ai ajouté des attaches autocollantes trouvées chez Cultura et je suis plutôt contente du résultat.

 

  • Ce qu'il ne faut pas faire : à trop vouloir me la jouer genre moi je crée, je suis une artiste (pfffuuu), j'ai voulu faire un petit support en carton afin de donner plus d'épaisseur au pêle-mêle. Mais en séchant le carton fait gondoler la plaque, et malgré tous les dicos mis dessus pour l'aplatir, ce n'est pas plat à 100%. (Bon une fois sur le mur, ça ne se voit pas mais quand même !). Même si la plaque vous paraît très fine, elle se suffit à elle-même.

Et voilà le résultat 🙂 Sympa non ? J'en profite pour vous souhaitez un excellent week-end !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Si vous êtes passé(e)s dans des magasins de décoration et de créateurs, vous avez déjà sans doute aperçu les coussins à pois rose fluo ou portant de jolis dessins produits par sérigraphie de La cerise sur le gâteau. Cette marque au joli nom a été lancée en 2005 par Anne Hubert. Les collections et tissus sont imaginée en France, et produites au Portugal. Et La cerise sur le gâteau était aussi à Maison & Objet en janvier dernier.

Pour la saison printemps été 2012, la collection est tout simplement parfaite ! Des pois rose fluo encore, des sérigraphies toujours plus mimi, et un nouveau tissu liberty rose pour une nouvelle gamme de produit.

Mais la cerise sur le gâteau, se sont aussi des torchons, des tabliers et des bavoirs,  des pochettes et des accessoires !

 Pour celles qui seraient moins adeptes du rose que moi, qu'ils se rassurent ! La cerise sur le gâteau propose aussi d'autres couleurs ! Vous avez vu les petits coussins avec la bicyclette ? Trop chouettes !

Vive les pois !!!!! 

Aimez-vous les pois ? Cette mode commence-t-elle à vous lasser ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comment ne pas être attirée par ces petites broches radis, ces supports en forme de carottes, ou encore ces jolis escargots ? Envie de verdure ou même d'un petit potager en pleine ville, le tout intégré dans votre décoration, c'est à la porte de Lilas Force qu'il faut frapper.

Après des études d'art appliqué, c'est lors d'un voyage à Venise que la créatrice a un véritable coup de coeur pour le verre. La jeune femme intègre le Centre Européen de Recherche et de Formation aux Arts Verriers (CERFAV), où le soufflage devient sa technique de prédilection.

Mais le verre n'est pas le seul matériau utilisé. Résine, textile ou métal font aussi partie du décor, pour créer un univers bucolique. Un vrai délice !

Mais Lilas Force, c'est aussi de très jolis bijoux comme ce collier Cerisier Plié... Tout n'était pas présenté sur le salon Maison&Objet, alors je vous conseille vivement d'aller faire un tour sur son site, c'est ici.

Vous aimez ? Mettriez-vous ces décos qui changent de l'ordinaire chez vous ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

En me promenant dans les allées de Maison&Objet, j'ai été automatiquement interpellée par les supers cabas de Grain de Couleur Création, marque lyonnaise leader de l'impression numérique sur tissu.  Mais en regardant de plus près,  mon cœur s'emballe. Oubliés les supers cabas (magnifiques mais à 100 euros, ça fait cher le caddie), je suis époustouflées par les housses de chaises regroupées dans une collection intelligemment intitulée "Be my guest", reproduisant toutes sortes de style différents. Cela sera parfait pour habiller les chaises de la mairie lors de mon mariage, me dis-je immédiatement.

Le soir, je rentre toute guillerette avec ma super trouvaille. Ni une ni deux, je me connecte sur le site de Grain de Couleur Création, et là, tout s'est arrêté. Cent euros pour une housse, ça chiffre quand on veut habiller plus d'une centaine de chaises. Bref, gros coup de cœur pour cette idée de génie, mais hors budget pour mon porte-monnaie. Mais l'idée reste super quand on n'a pas beaucoup de chaises à habiller.

Et vous, que pensez-vous de ses housses de chaises ?

Enregistrer

Enregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !