Fils RSS pour les
Articles
Commentaires

Les mosaïques de Géraldine détonnent dans le monde de la création. On voit beaucoup de bijoux en argent, des sautoirs, des créations en tissus pour enfants et adultes (ce qui n’est pas pour me déplaire), mais des bijoux en mosaïque, c’est beaucoup plus rare. Le rendu, comme vous pouvez le constater est tout simplement magnifique.

Pourtant, Géraldine s’est lancée dans l’aventure toute seule, sans formation. Si elle a découvert la mosaïque dès l’adolescence, sa passion pour le funk rock l’amène à devenir chanteuse dans un groupe, et à abandonner ses loisirs créatifs. En même temps, il faut reconnaître qu’à cet âge, c’est plus sexy d’être chanteuse de rock ! Ce n’est que lorsque le groupe s’arrête, à ses 22 ans, que Géraldine, qui a fait entre temps des études à l’ICART (L’école des métiers de la culture et du commerce de l’art), reprend la mosaïque. "J’ai besoin de créer pour être heureuse, comme je ne faisais plus de musique, je suis revenue tout naturellement à la mosaïque".

Mais la mosaïque n'est alors qu’un passe-temps, puisqu’à sa sortie de l’école, Géraldine devient assistante attachée de presse dans le monde de la mode, ce qui ne lui plait guère. "J’ai arrêté au bout de six mois, ce monde trop superficiel ne me convenait pas". Géraldine travaille ensuite pour des agences de communication qui ont pour clients des entreprises agroalimentaires, avant de trouver un emploi de chargée de projet à l’Institut National des Métiers d’Art. La jeune femme adore son travail, mais le budget pour son poste, un contrat aidé, est supprimé un an et demi plus tard, en janvier dernier.

Elle cherche à nouveau du travail et est sur le point de décrocher un poste quand elle se décide à monter son entreprise. "Cela me taraudait depuis un moment. Je suis en statut d’auto-entrepreneur depuis décembre 2009, mais je voulais créer à temps plein et suivre une formation de mosaïste". Chose faite puisque Géraldine a débuté sa formation il y a deux semaines. "Je suis une autoditacte, mais je veux devenir une vraie professionnelle. J’aimerais ensuite ouvrir une boutique-atelier, et pour cela, il est appréciable d’avoir un diplôme" poursuit la créatrice qui a les pieds sur terre.

Ce qui lui plait dans cet art ? "La variété de couleurs, de matériaux, de techniques. Et je voulais prouver que la mosaïque, souvent associée à des créations vieillottes, peut donner des choses très funky, très colorées. Parfois, on peut avoir le même rendu qu’un tableau". Au départ, Géraldine fait de la décoration comme des plateaux, des miroirs. Mais elle s’est rendue compte que les gens n’avaient pas toujours le budget pour s'offrir de telles créations, et a choisi de décliner son savoir-faire dans la création de bijoux.

De même, au fur et à mesure, elle a découvert une technique, le fusing, qui lui permet d’avoir une création complètement différente de celle issue de l’assemblage et du découpage de tesselles. "Ce que j’aime avec le fusing, c’est le fait de tout créer du début à la fin. Quand je fais de la mosaïque de manière plus traditionnelle, je ne crée pas ma matière première. Au final, je trouve que les deux techniques se complètent très bien". Cette fan des Red Hot Chili Peppers et de Jamiroquai, qui aime tout autant Ella Fitzgerald et Radiohead, créée en musique. "Chez moi, tout processus de création passe par la musique. Je m’inspire de ce que j’écoute et cela va m’influencer dans le choix de la couleur ou de la forme de la tesselle par exemple".

Pour l’instant, Géraldine ne vit pas de ses mosaïques, ce qui est logique puisqu’elle s’est lancée à plein temps il y a deux mois à peine. Mais la créatrice a planifié deux expo-ventes ou salons de créateurs par mois, et compte bien travailler les relations presse. "Et si ça ne marche pas, au moins je pourrais me dire que j’aurais tenté ma chance".

Vous pourrez découvrir Les Mosaïques de Géraldine à Nantes le weekend prochain au Salon Take Me Out et fin avril au salon Court Circuit à l’Espace des Blancs-Manteaux à Paris.

Et vous, que pensez-vous des Mosaïques de Géraldine ? C'est original non ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Auteur :
Nb posts : 196
Tous ses posts

3 réponses to “Les mosaïques de Géraldine : des bijoux arty et colorés”

  1. Un très beau reportage sur une adorable et talentueuse créatrice !

  2. Une vision extra et moderne de la mosaïque, qui rencontre un grand succès auprès du public!! car en plus d’être douée, Gégé est adorable aussi!!

  3. dear boutique dit :

    joli ton blog 🙂
    notre boutique va surement t’intéresser, découvre notre page fan sur facebook et notre site : http://www.facebook.com/home.php#!/pages/Dear-Boutique/142983149084818

    A bientot .

    Dear.